30 juillet 2010

Saphir prend ses médicaments

Suite à ses mésaventures précédemment relatées, Saphir eut donc des médicaments à prendre.

Je venais de découvrir ses VRAIES  capacités et j'étais instruite par l'expérience, quelques chats ayant éclairé ma vie avant lui. J'envisageais donc, la sueur au front, au mieux un pugilat quotidien, au pire une dépression nerveuse... Faire prendre ses comprimés à un chat c'est un mix de rugby (la capture par placage), de lutte gréco-romaine (l'immobilisation), et de catch ( le contraindre à ouvrir la bouche, mettre le comprimé dedans en évitant que cela ne se referme sur les doigts, souffler dans le nez en guettant le moment où il fera "gloups" en avalant) et de parcours du combattant à 4 pattes, en rampant, pour vérifier qu'il n'a pas réussi à recracher en douce le cachet sous le buffet ou derrière le canapé ( c'est vicieux un chat et comme les hamsters, ça garde très bien ses stocks dans les babines le temps d'endormir votre méfiance). Des vétos pleins de ressources vous conseilleront de dissimuler le cachet dans une boulette de pâtée (déjà qu'on dirait du vomi redigéré, mettre les doigts dedans pour y planquer un tout petit cachet...beurk), ils n'ont jamais rencontré Cri-cri qui sait très bien trier et recracher ce qui ne l'intéresse pas. On vous dira aussi de cacher le comprimé dans du beurre et de le coller sous la patte du minet. Celui-ci, animal très propre (tout le monde vous le dira mais personne n'a vu les deux miens après une balade dans les broussailles, couverts de terre, de toiles d'araignées, de brindilles et de choses indéterminées), essayera de se débarrasser de cette boulette huileuse en la léchant et hop ni vu ni connu, cacheton avalé! AH AH AH! fadaises! il en met juste partout du sol jusqu'à sa queue pour recracher ensuite le comprimé....

A supposer qu'il vienne quand on l'appele et qu'on court assez vite pour l'intercepter...sans parler des dommages collatéraux : griffures, morsures...

Et ça 2 fois par jour, pendant 10 jours, avec 2 comprimés différents, là j'étais mal, très mal...

donc soit je pleurais un bon coup et je prenais les gants de cuisine matelassés, soit je retournais voir le véto pour lui demander la piqûre qui couvre pendant une semaine...

Ne nous dégonflons pas, me dis je, c'est pas ce mangeur de carton qui va me tenir en échec, il faudra bien que j' y arrive...

je prends donc un comprimé le lendemain matin, premier jour du traitement et m'en vais surprendre mon Fifi dans son studio. Je me glisse dedans, referme la porte -il n'ira pas loin- et les cartons qu'il n'a pas encore achevé amortiront les chutes. Je m'accroupis, l'attire avec des bisous, glisse ma main derrière sa tête pour lui faire le coup de la corde à linge (regardez les matches de catch à la télé, vous comprendrez mieux...) mais il met son nez dans ma main, renifle, fouine, et prend le cachet, le croque et me regarde un peu surpris...là bien que ma main soit bien baveuse, je reste coite...je ne COMPRENDS PAS. mais bon, c'est fait hein? tant mieux, je ne vais pas me plaindre.

le soir rebelote, je coince la bête dans son antre (quelle traîtrise quand même) et je tente le coup : je tends ma main ouverte...suspense...il prend tout seul les 2 comprimés, il ne recrache même pas.. ils ont inventé le goût "souris" ou la saveur "moineau"?

DU DELIRE! et tous les jours ça a été comme ça...et Cri cri a voulu sa part, comme quoi..donc Saphir PREND ses médicaments, tout seul!

Reste à désinfecter sa plaie, à la bétadine...mais ça c'est encore une autre histoire!

Posté par saphirlechat à 00:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Saphir prend ses médicaments

    Buenos dias

    Je me tord de rire au Chili! Vive internet qui permet d'avoir des nouvelles de nos proches quel que soit le continent sur lequel nous nous trouvons!
    Bises de Santiago!

    Posté par Hodiok, 07 août 2010 à 07:45 | | Répondre
Nouveau commentaire